Guitare technique
Trucs et astuces

3 astuces pour sublimer votre jeu à la guitare

Lorsque l’apprentissage d’un morceau arrive à son terme, l’on peux choisir de se dire “ça y est, je suis arrivé au bout, morceau suivant !” ou l’on peut ajouter la cerise sur le gâteau qui sublimera votre interprétation et fera toute la différence avant de… Passer au morceau suivant 🙂. 

Dans cet article, je vous donne 3 astuces pour sublimer votre jeu à la guitare.

1. Ajoutez de la dynamique

La dynamique est une part importante pour sublimer son jeu à la guitare. Mais qu’est-ce donc que la dynamique ?

La dynamique est la relation de volume entre chaque sons d’un morceau. C’est un moyen de créer de la tension et d’exprimer l’intensité des émotions d’une œuvre musicale.

Il est fort possible que vous l’utilisiez déjà sans le savoir. Mais pour en comprendre l’importance, essayons de conscientiser le concept à travers un exercice basique que tout le monde peux faire :

Le “<” et le “>” entre la partition et la tablature indique “crescendo” (volume croissant) et “decrescendo” (volume décroissant).

Vous l’avez peut-être compris, dans cet exercice, commencez par jouer les premières notes à faible volume puis augmentez le volume jusqu’à la huitième. Pour les huit autres, jouez à fort volume puis diminuez-le progressivement.

C’est un exercice très simple qui vous familiarisera avec le concept de la dynamique dans la musique.

A présent, corsons un peu la chose.

Dans la musique, il existe principalement huit paliers de volume différent que l’on appelle “nuances”. Les voici dans l’ordre croissant :

  • ppp : pianississimo
  • pp : pianissimo
  • p : piano
  • mp : mezzo piano
  • mf : mezzo forte
  • f : forte
  • ff : fortissimo
  • fff : fortississimo

Essayez de faire l’exercice en couvrant le plus de palier possible. L’idéal étant d’attribuer les huit nuances sur les 16 notes.

Bien sûr, il est difficile d’entendre chaque nuances dans un morceau. Même quand vous avez la tablatures, elles sont rarement indiqués. C’est donc à vous de vous approprier le morceau et de choisir les nuances en écoutant le morceau mais aussi en vous fiant à votre jugement et à ce que vous ressentez.

Pour illustrer cela et pour se faire plaisir, voici un très beau morceau de Tommy Emmanuel qui s’intitule “Questions”. Au-delà de sa performance technique, voyez comment il utilise les nuances pour ajouter de la profondeur à son interprétation :

En choisissant d’accentuer une note par rapport à une autre, on ajoute du relief dans notre jeu à la guitare.

Mais peut-être vous demandez-vous “quels sont les meilleures notes à accentuer ?”. Et bien la réponse est simple, il n’y en a pas.

Chaque choix a un impact différent sur la façon d’interpréter votre morceau. Accentuer une première note par rapport à une deuxième n’aura pas “le même goût” que si vous accentuez la deuxième par rapport à la première.

2. Variez légèrement le tempo

Je répète souvent que travailler au métronome est important pour développer la mémoire musculaire et la dextérité.

Mais une fois cela fait, il faut apprendre à s’en détacher. Certains morceaux nécessiterons une régularité sans faille auxquelles cas le métronome est d’autant plus important.

Mais d’autres morceaux comme celui que vous venez d’écouter par exemple ont besoin de respirer. Et pour cela, il faut se libérer du tempo en âme et conscience.

Cela fait parti de l’interprétation. Réécoutez le morceau “Questions”. Où se place t-il pour ralentir ou accélérer ?

Puis, conscientisez ceci pour vos propres interprétations. Que se passe t-il si vous accélérez à tel endroit ? Ou que vous ralentissez à ce même endroit ou à un autre ?

3. Enregistrez-vous aussi souvent que possible

Lorsque l’on travaille à la guitare, il est très efficace de s’enregistrer. Alors je ne parle pas de studio bien sûr. Vous pouvez très bien vous enregistrer avec votre smartphone. 

En vous enregistrant, vous pourrez ainsi juger votre jeu non seulement en tant qu’interprète mais aussi en tant qu’auditeur.

Et souvent, l’on entend pas la même chose ! Vous pourrez ainsi réajuster, corriger et développer vos idées.

C’est grâce à ce travail que vous parviendrez à sublimer votre jeu à la guitare.

Lors de vos écoutes, prêtez attentions aux détails, puis à l’ensemble quitte à vous réécouter plusieurs fois.

C’est comme un peintre qui retouche la petite calotte de neige sur la montagne au troisième plan puis s’éloigne de sa toile pour voir si cela se marie bien avec l’ensemble.

Pour la guitare c’est la même chose. C’est en écoutant autant les détails que l’ensemble qui fera de votre interprétation une cerise digne de ce nom sur le gâteau.

J’espère que cet article vous aura donné des pistes de réflexions et vous fera avancer dans la bonne direction.

Et vous ? Avez-vous des astuces pour rendre vos morceaux plus vivants et plus touchants ?

J’attends vos réponses dans les commentaires et n’oubliez pas que vous pouvez partager et/ou liker l’article 😉.

Que le fingerstyle-guitare soit avec vous !

Partager l'article
  •  
  •  
  •  

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous êtes libre de recevoir gratuitement le livre "Le Guide Du Fingerstyler Débutant"