Libérer votre créativité
Trucs et astuces

7 astuces pour booster votre créativité

Lorsque vous travaillez sur le même projet dans les mêmes circonstances et le même contexte depuis longtemps, il arrive parfois de se sentir enfermé, d’avoir le sentiment d’être bloqué dans ce que l’on pourrait appeler une “ornière”.

Cela peut arriver lorsque vous pratiquez la guitare mais aussi lorsque vous écrivez, peignez ou tout autre projet qui requière de la créativité. 

C’est le fait de se sentir bloqué dans un schéma prédéfini. Vous ne savez pas comment faire pour retrouver de la joie et de l’inspiration dans ce que créez.

Vous vous demandez alors “mais où est passé le plaisir ?”.

Si vous vous reconnaissez dans ces lignes, sachez qu’il n’y a pas d’inquiétude à avoir. C’est totalement normal. C’est que vous êtes bloqué dans un cycle d’habitudes.

Dans cet article, nous allons voir comment briser ce cycle.

Je vais vous livrer 7 astuces pour booster votre créativité et retrouver le plaisir de jouer de la guitare (ou autres instruments) lorsque vous avez besoin d’air frais.

1. Boostez votre créativité avec la méditation

La pratique de la méditation permet de vous ouvrir largement à votre part créative. En effet, s’exercer à être dans l’instant présent, c’est créer un réceptacle puissant pour l’énergie créatrice.

De plus, la méditation permet de vous affranchir de vos croyances limitantes qui vous empêchent de créer tout en renforçant votre confiance en vous.

Ainsi, vous vous recentrez sur l’essentiel dans la bienveillance envers vous-même.

Avec une pratique régulière, vous pourrez faire de l’art de jouer de la guitare une activité créatrice et méditative à part entière. Jouer dans l’instant présent, sans aucune auto-censure ni aucun mauvais jugement envers vous même.

C’est là que les idées véritables se trouvent.

Pour plus de détail, je vous invite à lire un article lourd de sens et de réflexion concernant la pratique de la méditation et la créativité. C’est un article écrit par un maître pratiquant en la matière : Christophe Lorreyte.

Cliquez ici pour lire l’article.

2. Avez-vous besoin d’une pause ?

Il arrive aussi qu’à trop s’obstiner à vouloir un résultat, ce dernier s’éloigne de plus en plus.

Il est tout à fait possible que vous ayez besoin d’une longue pause afin d’avoir une vue d’ensemble.

Il se peut alors que vous obteniez votre idée en ayant relâcher la pression et vous pourrez sereinement reprendre là où vous en étiez.

Vous pouvez appliquer ce principe lorsque vous voulez composer un morceau ou en arranger un.

3. Ecoutez quelque chose de nouveau

En partant à la découverte de nouveaux artistes, de nouveaux styles et genres de musique, vous vous ouvrez à de nouvelles idées créatives.

Bien sûr, écoutez ce que vous aimez avant tout, mais vous pourriez aimer bien des chansons et musiques dont vous ne soupçonnez pas encore l’existence.

Prenez un temps pour explorer et voyez où cela peux vous mener. 

4. Jouez quelque chose de nouveau

En jouant quelque chose de nouveau, vous arrêtez de rejouer sans cesse ce que vous connaissez déjà et ajoutez du challenge dans votre jeu. 

En apprenant une nouvelle musique, vous acquérez de la technique pour votre jeu mais aussi de nouveaux plans qui pourrons éventuellement vous servir pour une composition ou un arrangement.

En somme, de nouvelles idées créatives.

5. Boostez votre créativité en changeant d’instrument

Parfois, pour booster votre créativité, il suffit tout simplement de changer d’instrument. Une fois votre idée géniale obtenue, vous pourrez la reproduire sur votre instrument fétiche : la guitare !

Par ce simple procédé, vous pourrez expérimenter d’autres sons, ressentir de nouvelles sensations, avoir de nouvelles idées…

Que pouvez-vous jouer sur un piano ? Sur une mandoline ou un violon ?

Prendre tout simplement une guitare différente peut aussi avoir le même effet. Jouer à la guitare électrique par exemple peut parfois casser la routine et sortir de l’ornière. Vous pouvez faire de même avec pourquoi pas, une guitare classique. 

Si vous le pouvez, modifier votre son à l’aide de pédales d’effet est une autre piste à explorer. Il y en a pour tous les goûts et pour toutes sortes de guitare.

Et si vous ne possédez que votre instrument, pourquoi pas sortir et aller essayer des instruments dans un magasin de musique juste pour le plaisir ? Il en va de même pour les pédales d’effet.

 

6. Vivez à fond

La musique, c’est aussi le langage des émotions. Et bon nombre de chefs-d’œuvre sont nés des émotions ressenties grâce à une situation vécu par son créateur. 

Les exemples sont innombrables rien qu’en pensant au nombre de chansons d’amour qui existent sur terre. 

Mais bien des œuvres décrivent la peur de perdre, la joie de l’instant, la mélancolie, l’euphorie etc. 

Jouer de la musique, c’est aussi rendre hommage à ces moments qu’ils soient agréables ou douloureux. 

Allez donc prendre ce café avec votre ami, sortez faire cette randonnée que vous repoussez toujours par manque de temps, essayez une nouvelle activité comme la photographie, le dessein ou d’autres choses.

Attention : Cela risque fort de vous inspirer et encore une fois de booster votre créativité.

7. Boostez votre créativité en explorant au-delà des sentiers battus

Le fingerstyle percussif en est un bon exemple.

Quelqu’un à un moment donné s’est dit “hey ! mais pourquoi je ne me servirai pas de la caisse de la guitare pour faire de la percussion en même temps que je joue ?”.

Dans les années 50, la distorsion équipait déjà les amplificateurs pour les guitares. Ayant pour but à juste titre d’amplifier le son et non le dénaturer, les fabriquant recommandaient de ne pas trop agir sur la distorsion.

Mais certains artistes l’on poussé plus loin que ce qui était initialement prévu. Aujourd’hui, la distorsion fait parti intégrante du monde de la guitare.

Le guitariste Trevor Gordon Hall a installé un Kalimba sur la caisse de sa guitare. Lucas Stricagnoli invente des accessoires et des concepts pour ses guitares afin de toujours expérimenter de nouvelles choses. 

N’ayez pas peur de sortir des sentiers battus. C’est non seulement un bon moyen de casser la routine dans laquelle l’on peut tomber lorsque l’on joue de la guitare, mais c’est aussi un formidable moyen de vous démarquer et de développer votre singularité musicale.

Merci d’avoir lu cet article. J’espère qu’il vous a donné des pistes pour explorer, pour aller plus loin dans votre pratique et vaincre le cycle dans lequel l’on peux tous se retrouver à un moment ou à un autre.

N’oubliez pas de partager l’article si vous pensez que cela peut aider d’autres musiciens. Un commentaire et un like est bienvenue de votre part également !

Que le fingerstyle-guitare soit avec vous.

Partager l'article
  •  
  •  
  •  

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous êtes libre de recevoir gratuitement le livre "Le Guide Du Fingerstyler Débutant"