Comment transposer vos morceaux dans n’importe quelle tonalité

Transposer vos morceaux dans n’importe quelle tonalité et simplement.

Pourquoi? Comment? 

C’est ce que je vais aborder avec vous dans cet article, où nous traiterons avec des exemples simples de la transposition de mélodies en différentes tonalités et de l’intérêt de cette “manœuvre” dans le domaine du fingerstyle, de la création, de l’interprétation … Etc…

A quoi sert de transposer des morceaux dans une autre tonalité ?

Il existe plusieurs cas de figure dans lesquels transposer un morceau selon que vous voulez :

  • Accompagner un chanteur en s’adaptant à sa tessiture
  • S’adapter à d’autres instruments qui ne possèdent qu’une seule tonalité (ex: harmonica, didjeridoo, hautbois…Etc…)
  • Faire sonner un morceau différemment
  • Arranger un morceau en fingerstyle
  • Composer vos propres morceaux

Il arrive donc que vous vouliez faire sonner votre morceau dans une tonalité différente de celle de base dans le but de mettre en avant des éléments sonores que vous aurez choisis.

Dans le cadre de l’arrangement, la mélodie peut, elle, être fondue dans les basses ou au contraire être inaccessible, dans les aigus. C’est là qu’une transposition dans une autre tonalité peut vous sauver.

Enfin, si vous voulez composer un morceau, de plus grandes possibilités s’offrent à vous lorsque vous pouvez explorer toutes les tonalités imaginables pour votre création.

Le capodastre

Le capodastre constitue le moyen le plus simple de modifier la tonalité d’un morceau.

En effet, il suffit juste de le placer sur le manche et de modifier son emplacement sans changer la position des accords de votre morceau.

Voici un exemple :

Dans ces accords, nous retrouvons un Do, un La mineur et un Mi mineur. 

Maintenant, si je veux le jouer un ton au dessus, je devrais compter 2 cases de plus sur le manche de guitare (une case = 1/2 ton) et placer mon capodastre à cet endroit.

En rejouant la même chose (avec les mêmes positions de doigts décalées d’un ton) + le capodastre, cela donne :

Avec Capo

Et voilà que nous nous retrouvons à jouer un Ré, un Si bémol et un Fa dièse mineur.

Attention : Sachez toutefois que la plupart du temps, les notes D, Bm et F#m seront quand même notées C, Am et Em lorsqu’il y a un capodastre.

Ce ne seront donc pas les notes qui seront indiquées mais la position des accords. J’ai utilisé cet exemple pour que vous puissiez comprendre quelles sont les notes qui sont réellement jouées à savoir D; Bm et F#m.

Cette méthode présente deux avantages mais aussi deux inconvénients :

Avantages :

  • C’est une méthode très simple à utiliser
  • Vous pourrez explorer d’avantage de positions (notamment grâce à la  méthode que je vais évoquer un peu plus loin dans cet article) sur le manche.

Inconvénients :

  • Toutes les cases qui précèdent le capodastre sont inaccessibles
  • En gardant les même positions, vous ne pouvez que monter la tonalité, pas la descendre

Transposer vos morceaux grâce aux intervalles

C’est de loin la méthode la plus efficace et la plus pertinente dans toutes les situations. Que vous vouliez accompagner un chant, vous adapter à d’autres instruments, arranger un morceau en fingerstyle ou composer.

Cette méthode nécessite néanmoins de connaître quels sont les intervalles qui séparent chaque note. Bien que je l’évoque plus en détails dans l’article “les intervalles à la guitare”, voici un petit rappel :

Comme vous pouvez le constater, il y a 1/2 ton entre Mi et Fa et 1/2 ton entre Si et Do. Le reste des notes (hors # et b) sont séparés par 1 ton.
  • Voici la règle : quels que soient les accords utilisés dans une musique, la transposition comportera les mêmes intervalles.

Si l’on reprend nos accords du début de l’article à savoir C, Am, Em (Do, La mineur et Mi mineur) et que l’on compte le nombre d’intervalles qu’il y a entre eux nous pouvons trouver ceci :

  • 4 tons 1/2 entre le Do et le La
  • 2 tons entre le Do et le Mi
Si l’on veut transposer nos accords dans la tonalité de Ré (c’est à dire ajuster les accords en partant de la note de Ré), il faut déterminer les autres accords grâce aux mêmes intervalles :
 
Ré + 4 tons 1/2 = Si
et
Ré + 2 tons = Fa#
 
Ne reste plus alors qu’à ajouter aux accords leurs qualifications :
 
Etant donné que le La était mineur, le Si le devient aussi. La même règle s’applique avec le Em qui deviens F#m.

Faites des expériences

Transposer des morceaux demandent un peu d’entraînement. Cependant, cela deviendra de plus en plus facile avec le temps.

Comme pour toute chose, c’est en pratiquant que vous gagnerez en expertise 😉.

Sachez que cette compétence de transposition est indispensable si vous voulez arranger des morceaux en fingerstyle ou composer les vôtres.

J’espère que cet article vous aura donné des pistes concrètes. Si vous connaissez d’autres astuces pour transposer vos morceaux, je vous invite à nous les faire partager dans les commentaires.

N’oubliez pas le petit pouce en l’air afin de soutenir mon travail, le partage est aussi bienvenu 🙂. 

Que le fingerstyle-guitare soit avec vous !

Partager l'article
  •  
  •  
  •  

Author: Julien Menager

1 thought on “Comment transposer vos morceaux dans n’importe quelle tonalité

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.