Comment arranger un morceau en fingerstyle en 4 étapes

Guitare et sac à dos

Comment arranger vous-même un morceau de votre choix en fingerstyle ?

C’est une question que l’on peut se poser si l’on veut une tablature en particulier et qu’elle n’existe pas. Ou tout simplement pour pouvoir arranger tous les morceaux que l’on aime juste pour le plaisir créatif. 

Quel que soit vos raisons, dans cet article, nous allons voir cela en seulement 4 étapes. 

1. Prenez connaissances des accords et de la mélodie

Pour arranger un morceau en fingerstyle, il faut d’abord prendre connaissance des accords de la musique que vous voulez arranger.

Vous pouvez essayer de les trouver à l’oreille ou sur des sites tels que Ultimate Guitar par exemple.

Cependant les seuls accords ne suffisent pas, vous devrez aussi être capable de jouer les accords du morceau en incluant les changements au bon moment et prendre connaissance du rythme. Apprendre la rythmique du morceau constitue un plus pour la suite.

Ensuite, vous allez devoir chercher la mélodie du morceau. Le mieux étant de la trouver dans la même zone du manche que vos accords, ou du moins, au plus proche.

Cependant, il arrive parfois que la mélodie soit dans un registre qui ne vous convienne pas. Si votre mélodie se fond dans les basses par exemple il peut être judicieux de transposer votre morceau dans une autre tonalité. Votre mélodie pourrait ainsi être mieux mise en valeur.

Il est aussi possible de modifier les positions de la main gauche sans changer la tonalité d’origine en utilisant un capodastre. Bien que pas obligatoire, une bonne oreille musicale est extrêmement utile dans ce cas de figure.

2. Jouez la mélodie et la basse

Une fois que vous avez bien pris connaissances des accords et de la mélodie, il va falloir à mettre les deux ensemble.

Cependant, dans un premier temps, l’on va jouer la basse tonique des l’accords tout en jouant la mélodie. Etant donné que nous n’avons pas encore de mains extensibles, le but sera alors de trouver les basses les plus proches possible de la mélodie sur le manche de guitare. Si une basse est trop loin, essayez de jouer son octave sur une autre corde.

Pensez aussi aux cordes à vide. Parfois, il arrive qu’on se lance dans une recherche fastidieuse alors qu’il fallait juste faire sonner une corde à vide.

Egalement, si votre mélodie est particulièrement aigu, privilégiez la corde de mi grave si possible. Si vous ne trouvez pas votre tonique, passez sur la corde de la.

A ce stade, vous ferez peut-être pas mal d’erreur mais c’est normal. C’est un travail de tâtonnement et de recherche nécessaire. 

3. Ajoutez vos accords

Pour arranger un morceau en fingerstyle, il faut des accords.

Pour se faire, prenez comme point de repère les basses. Si vous avez bien suivi la deuxième étape, les basses qui suivent la mélodie de votre morceau représente la note fondamentale ou tonique de chaque accords. 

Ca va, vous me suivez ? 🙂 Si ce n’est pas le cas, lisez l’article Les intervalles à la guitare.

Enfin, pour ajouter les accords à votre mélodie, vous devrez trouver les harmonies correspondantes à la note tonique. Vous pourrez choisir de placer vos tierces, quintes et autres intervalles qui définirons vos accords.

Aussi, étant donné que vous avez au préalable noter les accords du morceau, vous saurez si vos accords doivent être majeurs, mineurs, septième etc… Ou pas selon votre arrangement 😉.

Néanmoins, il arrive très souvent que vous ayez à revenir à l’étape deux pour tâtonner encore. 

Plus vous serez minutieux dans ces deux étapes, mieux ce sera.

4. Libérez votre créativité

A ce moment là, vous pouvez modifiez des éléments de votre morceau à votre guise. Essayez votre arrangement sous différentes rythmiques ou arpèges. Vous pourriez aussi tenter de le jouer en balade, en picking ou en bossa nova si vous en maîtrisez les techniques.

Pour en savoir plus sur le guitariste François Sciortino, vous pouvez visionner son interview en cliquant ici ou visiter son site internet francois-sciortino.fr

Explorez aussi d’autres possibilités telles que changer certaines harmonies dans certains accords, ou modifier légèrement la mélodie pour lui donner un caractère propre. Vous pouvez aussi y insérer des ornements et fioritures pour créer de la surprise.

Enfin, l’ajout de percussions est possible grâce à des techniques de guitare percussives que j’évoque dans cette vidéo

Arranger un morceau en fingerstyle : exemple concret

Voici un exemple concret sur le morceau “Hallelujah” avec la version de Jeff Bucley.

Admettons que je veuille trouver un arrangement sur le couplet du morceau.

En cherchant les accords du morceau dans la tonalité original, je trouve ceci :

Me voici avec que des accords barrés… C’est pas très pratique.

Pourquoi ? Parce que les accords barrés nécessite la totalité de nos doigts. Cela complique la tâche pour jouer des mélodies. Bien que ce ne soit pas impossible, ce n’est pas très optimisé en terme de confort de jeu.

Mais après un travail de recherche, il semble que jouer le morceau en Sol est le mieux optimisé. Pourquoi ? Lisez la suite 😉

Les accords

Remarquez que j’ai placé un capodastre en case 3 afin de monter le tout dans un registre plus aigu. La mélodie est mise en valeur mais je ne joue plus la musique dans sa tonalité d’origine. Pour se faire avec les mêmes positions d’accords, le capodastre doit être placé en case 6. Or, pour ma part, je trouve la sonorité moins intéressante à cet endroit du manche en fingerstyle.

La mélodie + les basses

A ce stade, j’ai trouvé la mélodie et je joue la note fondamentale de chaque accords dans les basses à chaque premier temps. Selon les cas de figures, les basses se jouerons différemment. Si y il a un changement d’accord en plein dans une mesure par exemple.

Les basses et la mélodie peuvent se jouer simultanément sans trop de contraintes. A présent, il ne reste plus qu’à vérifier si cela est faisable en y ajoutant nos accords.

Nous pouvons jouer à présent notre mélodie et nos accords en même temps.

Mettons tout cela avec des accords arpégés. 

Dans cet arrangements, il y a peu de déplacements, la possibilité de jouer des accords ouverts qui sonnent bien et la mélodie est toute proche voir même au sein même des accords ce qui nous facilite encore plus la tâche. Voici donc un morceau bien optimisé pour le fingerstyle.

Pour finir, si vous voulez le peaufiner encore, n’hésitez pas à le rejouer plusieurs fois. Un arrangement fingerstyle, c’est comme un bon vin. Ca se bonifie avec le temps 😉.

En tout cas j’espère que cet article vous a éclairé sur la manière d’arranger un morceau en fingerstyle. Si vous avez la moindre question, n’hésitez pas à m’en faire part dans les commentaires.

Je vous dit à bientôt pour un nouvel article !

Que le fingerstyle-guitare soit avec vous.

Partager l'article
  •  
  •  
  •  

Author: Julien Menager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.