Jouer de la guitare quand on a pas le temps

Jouer de la guitare quand on a pas le temps

La pratique de la guitare s’accompagne souvent d’un défis que l’on connaît tous : le manque de temps ! Vient alors la question : “Comment jouer de la guitare quand on a pas le temps” ?

Vous adorez la guitare, mais entre le boulot, la famille et le reste, il semble impossible de trouver du temps pour jouer. C’est un problème fréquent, mais la bonne nouvelle, c’est qu’il y a des moyens de progresser même avec des journées chargées.

Avant de plonger dans les astuces, il faut comprendre un truc essentiel : même de courtes séances régulières de guitare peuvent faire des miracles. On ne parle pas de jouer des heures chaque jour, mais de tirer le meilleur parti de chaque petit moment consacré à la guitare.

Accrochez vous, car on va explorer des idées simples et pratiques pour tous les fans de guitare qui jonglent avec mille choses à la fois. De la définition d’objectifs réalistes à choisir les bonnes chansons, en passant par des conseils pour insérer la guitare dans votre vie quotidienne, cet article vous donne des pistes concrètes pour vous améliorer, même avec des moments volés à droite et à gauche.

Se fixer des objectifs réalisables

Savoir ce que vous voulez

Avant de plonger dans le vif du sujet, prenez quelques instants pour penser à ce que vous voulez vraiment accomplir. C’est comme définir votre destination avant de commencer un voyage. Qu’est-ce qui vous pousse à jouer de la guitare ? Vous voulez juste vous détendre après une journée chargée, ou peut-être rêvez-vous de jouer devant un public ? Si vous voulez savoir comment jouer de la guitare quand on a pas le temps, il est important d’identifier ce qui vous passionne.

Si vous êtes débutant, pensez à des objectifs modestes au début, comme jouer une chanson simple. Pour les plus expérimentés, peut-être que vous aspirez à des techniques avancées ou à créer vos propres morceaux. Peu importe votre niveau, l’idée est de définir des objectifs clairs qui vous motivent. Cela pourrait être aussi simple que jouer une chanson que vous adorez ou maîtriser un nouvel accord.

En résumé, identifier vos objectifs personnels et musicaux vous aide à planifier votre parcours musical. Que vous rêviez de jouer pour vous-même ou devant une foule, cela devient la boussole qui vous guide pour choisir quoi travailler, quelle chanson apprendre, et comment organiser votre temps de pratique.

Planifiez un moment avec votre guitare

Prenez rendez-vous avec votre guitare

Une fois que vous avez défini un objectif, pour s’y tenir, il va falloir planifier un moment avec votre guitare. Comme si vous preniez un rendez-vous avec un kiné, ou que vous fassiez une activité sportive en club, dans l’idéal, ce moment est consacré à la pratique de votre activité.

Quand chaque minute de votre journée est précieuse, il peut sembler difficile de trouver du temps pour la guitare. Mais, pas d’inquiétude, il y a une astuce simple pour savoir comment jouer de la guitare quand on a pas le temps et cette astuce c’est… (roulement de tambour)… créez un emploi du temps de guitare ! 🙂

Jetez un œil à votre semaine et trouvez ces petites poches de temps libres. Peu importe si c’est pendant le café du matin, la pause déjeuner, ou avant de dormir. L’idée est de choisir des moments réguliers où vous pouvez vous consacrer à votre guitare, même si c’est juste pour quelques minutes.

En mettant ces moments dans votre emploi du temps, c’est comme planifier un rendez-vous avec vous-même et votre guitare. Traitez-le avec la même importance que vos autres activités. Cela crée une routine, rendant plus facile de rester fidèle à votre pratique, même lorsque la vie est bien remplie.

Si vous êtes débutant, commencez avec des séances courtes. L’objectif est de créer une habitude, pas de jouer pendant des heures. Plus vous faites de la guitare un élément naturel de votre journée, plus cela deviendra une partie incontournable de votre routine.

Et pour vous aider à créer un plan de travail clair, net et précis, je vous suggère de lire l’article “Apprendre la guitare : comment créer votre plan de travail” en cliquant sur ce lien.

Rappelez-vous, même de courtes séances fréquentes peuvent faire des merveilles pour votre progression à la guitare. En planifiant votre temps de manière consciente, vous maximisez vos chances de rester régulier, même lorsque le temps est limité.

Prenez l'habitude de jouer

Afin de progresser au mieux, il est important de se créer une routine de pratique. Plus vous pratiquerez, plus cela deviendra facile. Bon il ne s’agit pas de faire de la guitare 7 jours sur 7 pendant une heure tous les jours et de se blâmer d’avoir manqué 1 jour de travail. 

Mais plutôt de se créer un programme tenable dans le temps avec peut-être 2 jours sans guitare. Pourquoi pas ?

Et pour créer une habitude, il est important de se mettre en action. Et comme pour chaque domaine, le plus dur c’est toujours de se mettre au travail. Mais une fois lancé, il devient souvent impossible de s’arrêter ! 

Et si vous avez du mal à créer des habitudes, je vous invite à jeter un œil sur cet article très intéressant qui parle de la prise d’habitude à savoir “Prendre une nouvelle Habitude en 8 Étapes simples“.

Maximisez la qualité de vos entraînements

S'attaquer aux points faibles pour avancer

On a tous de grands rêves, mais il est tout aussi important de décomposer ces rêves en petits morceaux atteignables. Fixez-vous des objectifs à court terme qui vous permettront de voir des progrès rapides. Ça peut être aussi simple que maîtriser un nouveau riff, réussir un changement d’accord difficile, ou jouer une chanson jusqu’au bout. Des petites victoires rendent le processus plus motivant et plaisant.

Si votre objectif est de jouer un morceau spécifique, il peut être judicieux de le décomposer en plusieurs parties et de travailler spécifiquement chacune de ces parties. C’est ce que j’appelle “travailler en petit blocs”

Vous pouvez alors choisir de travailler d’abord le refrain, puis le couplet puis l’intro avant de travailler la liaison de ces “petits blocs” pour qu’ils forment un ensemble maîtrisé. 

Si vous cherchez plutôt à combler une lacune technique, cherchez des séries d’exercices à pratiquer et n’hésitez pas à les réinventer et les décliner pour en exploiter au maximum l’essence.

Repérez ce qui vous pose problème et attaquez-vous directement à ces points faibles. Si changer d’accords est difficile, consacrez du temps à les rendre plus fluides. Si votre technique de picking n’est pas au top, pratiquez-la spécifiquement.

Jouer de la guitare quand on a pas le temps implique de se concentrer sur ce qu’il y a de plus important pour garder une courbe de progression efficace. En vous concentrant sur ce qui vous freine, vous allez voir des progrès rapides dans des aspects précis de votre jeu.

Des séances courtes mais intenses

Pour jouer de la guitare quand on a pas le temps, il est important de miser sur des sessions de pratique courtes mais bien concentrées. Choisissez des aspects spécifiques à travailler, que ce soit des accords difficiles, des transitions compliquées, ou des mélodies délicates.

L’idée, c’est de se concentrer à fond pendant un court laps de temps pour renforcer des compétences sans besoin d’y passer des heures. Il vaut toujours mieux de couper toute distraction pendant ce moment privilégié. Mettez votre smartphone en mode avion, ne vous laissez pas distraire par les réseaux sociaux ou d’autres activités.

Bref, revenons à nos moutons 🙂. Le fait de décomposer votre morceau en petits blocs permet de vous fixer des petits objectifs réalisables sur de petites sessions de guitare. La clé de la maîtrise n’est pas la quantité de temps que vous allez passer sur un exercice ou un morceau mais la régularité et la qualité de votre entraînement.

Au passage, j’ai écris un article pour maximiser la qualité de vos entraînement. Si cela vous intéresse, voici le lien : Ce qui influe sur la qualité de vos entraînements à la guitare.

La décomposition de votre objectif en plusieurs petites étapes assure un plan de travail qui permet la régularité et chaque petites sessions aux objectifs bien définies contribuent à la qualité de votre entraînement car vous savez exactement où vous allez. C’est un facteur essentiel pour jouer de la guitare quand on a pas le temps. 

Voyez cela comme un itinéraire sur un GPS. Votre objectif, c’est votre destination et les “petits blocs”, c’est les lieux par lesquels vous devrez passer pour atteindre votre destination.

Vous arrive t-il de prendre votre voiture sans avoir de destination ? Je suppose que non 🙂. Et dans le cas de la guitare, vous n’êtes pas obligé de faire tout l’itinéraire d’une traite !

Faites votre itinéraire et voyagez. La guitare a le pouvoir de vous emmener où vous voulez pour peu que vous sachiez où aller.

Utiliser des méthodes d'apprentissage rapide

Explorez des méthodes qui s’adaptent à votre façon d’apprendre. Ça peut être l’utilisation de ralentisseurs de musique, de vidéos pédagogiques, ou même des trucs mnémotechniques pour mémoriser des séquences compliquées.

Ces outils et astuces peuvent accélérer votre progression, même si vos sessions de pratique sont courtes.

Et si jamais vous voulez profiter de ce conseil maintenant, n’oubliez pas ma chaîne YouTube sur laquelle je poste des vidéos sur le fingerstyle. Et dans le cas où vous voudriez aller encore plus loin, les formations sur le fingerstyle proposées sur ce site peuvent faire la différence dans votre jeu de guitare. Bref, j’ai fais ma petite pub… On continue ! 😜

Choisir des supports d'apprentissage adaptés

Choisir des morceaux qui correspondent à votre emploi du temps

Quand le temps est précieux, optez pour des morceaux qui s’adaptent à votre agenda. Privilégiez des pièces avec des structures simples et des parties intéressantes qui ne nécessitent pas des heures pour les maîtriser. Des morceaux plus courts ou qui comporte une structure plus répétitive peuvent être parfaits pour tirer le meilleur parti de vos instants de pratique.

De plus, vous prendrez plaisir à jouer plus facilement car vous éprouverez un sentiment d’accomplissement plus rapidement une fois le morceau terminé.

Cependant, rien ne vous empêche d’attaquer un morceau plus complexe et plus exigeant car c’est un morceau que vous adorez ! Vos goûts personnels ne doivent pas être mis de côté pour autant car décupler le plaisir de jouer c’est aussi maximiser l’apprentissage. Vos sessions n’en sera que plus stimulantes.

Si vous décidez d’apprendre un morceau difficile, n’oubliez pas de célébrer les petites victoires. Soyez fier des petites avancées, des petites maîtrises sur un passage ou un autre. Lorsque je m’entraîne, il m’arrive de rejouer encore et encore un passage d’un morceau que j’adore au delà même de la maîtrise parce que j’y prend plaisir.

Utiliser des tablatures et tutoriels en ligne pour gagner du temps ?

Bien que sur ce site je propose un certain nombre de tablatures gratuitement, je suis mitigé sur cette question. En fait, cela dépend de ce que vous avez à travailler. Si votre objectif est de travailler un morceau spécifique avec un arrangement que vous aimez, alors foncez !

Dans ce cas, ne perdez pas de temps à déchiffrer. Surtout si le morceau est complexe. Les tablatures sont une alternative géniale, montrant clairement où placer vos doigts sur le manche. Les tutoriels vidéo en ligne sont également de précieuses ressources pour comprendre rapidement les techniques d’une chanson. Ces outils vous font gagner du temps et facilitent l’apprentissage.

Mais si votre oreille musicale vous fait défaut et que votre objectif est de l’améliorer, la tablature ne vous aidera pas à le faire. Dans ce cas là, essayer de déchiffrer votre morceau en écoutant peut être vraiment bénéfique pour l’oreille mais aussi pour le sens du rythme. Cependant, je vous déconseille d’essayer de déchiffrer un morceau en fingerstyle à moins que vous ayez déjà un certain niveau. Préférez des chansons et essayez déjà de trouver les accords à l’oreille. Certaines chansons populaires ne comportent parfois que 3 ou 4 accords.

Et si vous n’y arrivez pas, ce n’est pas grave, vous pouvez vous aider du système CAGED pour savoir où placer un capodastre par exemple ou utiliser les barrés si vous les maîtrisez. Et si vous ne savez pas de quoi je parle, pas de panique non plus, vous apprendrez tous cela dans votre cheminement de guitariste 😉.

Trouver des ressources qui correspondent à votre niveau

Adaptez vos ressources à votre niveau de compétence. Si vous débutez, commencez avec des leçons simples pour débutants. Si vous êtes plus avancé, recherchez des défis à la hauteur de votre niveau. Utiliser des ressources adaptées rend votre pratique plus efficace et agréable.

Logique me direz-vous ! Mais ne négligez jamais vos envies personnelles. Mieux vaut un morceau un peu plus difficile qui vous plaît qu’un morceau facile qui ne vous plaît pas 🙂.

Si le morceau vous passionne, il sera plus facile de passer du temps dessus et de pratiquer dans le long terme. Ainsi, non seulement vous finirez par maîtriser le morceau mais en plus, vous assimilerez plus facilement les techniques nécessaires à la bonne réalisation du morceau.

Prendre des leçons en ligne ou en personne

Investir dans des leçons peut être un catalyseur puissant pour votre progression. Que ce soit en ligne ou en personne, un enseignant expérimenté peut vous guider, vous corriger et vous fournir des exercices adaptés à votre niveau. Choisissez un style d’apprentissage qui correspond à vos préférences et à votre emploi du temps.

Et si votre emploi du temps est vraiment trop serré pour des cours en présentiel dans un club ou une école de musique, optez peut-être pour des cours ou des formations en ligne. Internet est un outil formidable pour jouer de la guitare quand on a pas le temps.

L’avantage de ce support c’est que les leçons sont disponibles 24h sur 24 et 7 jours sur 7. Les cours s’adaptent donc parfaitement à n’importe quel emploi du temps 🙂.

Passez à l'action !

En conclusion, la pratique de la guitare, même avec un emploi du temps chargé, est tout à fait réalisable en suivant quelques astuces simples.

La clé réside dans la définition d’objectifs réalistes et motivants, la planification régulière de sessions de jeu, et la maximisation de la qualité de chaque entraînement. Se créer une routine, travailler sur les points faibles de manière ciblée, et utiliser des méthodes d’apprentissage rapide peuvent accélérer la progression, même lors de séances courtes.

Choisir des morceaux adaptés à votre emploi du temps et à votre niveau, ainsi que l’exploration de différentes ressources d’apprentissage, contribuent également à rendre votre pratique plus efficace et agréable. Que ce soit en prenant des cours en personne ou en ligne, l’investissement dans l’accompagnement d’un enseignant peut être un facteur clé pour stimuler votre évolution musicale.

En fin de compte, la guitare offre un voyage musical passionnant, et en faisant preuve de détermination et de créativité dans la gestion du temps, vous pouvez intégrer la pratique de cet instrument enrichissant dans votre vie quotidienne. Que ce soit pour le plaisir personnel ou pour atteindre des objectifs plus ambitieux, chaque petit moment consacré à la guitare peut contribuer à votre croissance en tant que musicien. Alors, créez votre itinéraire musical, fixez des objectifs réalisables, et laissez la guitare vous emmener là où votre passion vous guide.

Et surtout, n’hésitez pas à donner votre avis en commentaire et à me partager votre propre expérience. C’est aussi grâce à vous que je peux explorer d’autres angles, d’autres perspectives. Merci d’avance pour votre présence et bon jeu à tous !

Que le Finger-Style soit avec vous !

Share the Post:

6 réponses

  1. Bonjour Julien, pour ma planification. J’ai le fingerpicking et le fingerstyle percussif. J’essaie de prioriser les cours en tout premier lieu pour avancer le plus vite possible pour être capable de faire le plus tôt possible, de belles chansons ou en avoir le plus de choix possible pour jouer ce que j’aime. L’idée n’est peut-être pas correct. J’oublie de prendre du temps pour créer, composer car j’imagine qu’avec 8 ans de guitare acoustique j’aurais dû être capable mais je n’ai jamais pas pris ce temps. C’est comme si je me dis, que si je travaille fort et je finis les cours, je pourrai ensuite m’amuser et je serai capable de vraiment bien jouer.Merci. Super motivant et instructif. J’ai bien appris de tes articles

    1. Bonjour Johanne,

      Alors oui, les formations et exercices c’est vraiment génial pour progresser au mieux. Mais surtout, n’oublie pas de te faire plaisir. Si tu veux jouer un morceau qui te fais plaisir, n’hésite pas à le tenter. Les morceaux peuvent mettre en avant des problèmes ciblés que tu vas devoir travailler pour y arriver et ça te fera aussi progresser.

      Bien gérer son énergie est aussi très important pour tenir sur du plus long terme 😉.

      Musicalement 😉

  2. Merci Julien pour cet article, et ces conseils pratiques de bon sens.
    Il est vrai que « trouver le temps » n’est pas forcément évident d’autant plus que l’on est dans un environnement qui nécessite le bon endroit, au bon moment, sans déranger l’entourage…etc.
    Pour ma part j’avais repris la guitare pendant le confinement et j’ai dû arrêter pour la reprise du travail. Etant en libéral à l’époque, je n’arrivais pas à planifier et je n’avais pas ces conseils 😊.
    Etant aujourd’hui jeune retraitée, j’ai repris et j’ai la chance de pouvoir m’y consacrer entièrement sans calcul ni planning.
    Concernant la pratique, autodidacte au départ, j’ai compris la nécessité de suivre ta formation « Objectif fingerpicking » afin de reprendre et d’apprendre des bases que j’ignorais. J’en suis ravie !
    La méthode des petits blocs est salutaire pour moi. Sur un riff, j’isole au stabilo les passages de la tablature à travailler et régulièrement, je prends ma pile de tablature et travaille essentiellement les parties « jaunes ». Je vois très sincèrement une évolution très gratifiante et me dis « comment ne pas y avoir pensé plus tôt ? ».
    Egalement, j’enregistre les morceaux ou exercices en mp3 et je me les passe en boucle, le rythme devient alors naturel et je ne fais plus attention à la main droite.
    Bref plein de trucs, qui contribuent à une progression.
    Encore merci

    1. Salut Martine !

      Tu as une très bonne méthodologie. Je ne peux que t’encourager dans cette voie ! Et je suis encore plus ravi de voir que les résultats sont aussi là !

      Je ne sais pas si tu le fais déjà, mais tu peux aussi travailler les “parties jaunes” en faisant une boucle sur 2, 4 ou 8 mesures pour rester dans une sorte de continuité et accentuer le plaisir de jouer.

      Merci beaucoup pour ton retour. Bon jeu à toi 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Recevez gratuitement un guide complet réunissant tout ce qu’il faut savoir pour bien commencer la guitare Fingerstyle !