Homme qui s'entraîne à la guitare
Trucs et astuces

Apprendre la guitare : comment créer votre plan de travail

Comment créer un plan de travail lorsque vous apprenez la guitare seul ?

Vous sentez-vous un peu perdu ? Manquez-vous de points de repère ?

Entre apprendre les gammes, les accords, la rythmique, le rythme etc. et savoir par quoi et par où commencer, difficile de s’y retrouver.

Dans cet article, je vais vous montrer qu’il est non seulement possible de s’y retrouver mais que vous pouvez vous créer votre programme d’entraînement en toute autonomie afin de progresser de la meilleure manière qui soit. 

Prendre conscience de ses objectifs

Lorsque tu ne sais pas où tu vas, regarde d’où tu viens.

Proverbe Sénégalais.

Dans un premier temps, pour créer son plan de travail, il faut prendre conscience d’où on démarre et quels sont nos objectifs.

Apprendre un morceau est un bon moyen de bien progresser. Si il est bien choisi, il représentera un défi. En effet, dans un morceau, il y a souvent différentes techniques utilisés que vous maîtrisez ou non. Cela vous confrontera à différentes situations de jeu.

Vous pourrez trouver des tablatures gratuites classées par niveaux sur ce site en cliquant sur plan du site.

Egalement, si vous êtes fan de Tommy Emmanuel, je vous recommande le site Tommy Emmanuel Rocks. Vous pourrez y trouver un grand nombre de ses tablatures gratuites.

Vous pouvez également trouver un bon nombre de tablatures fingerstyle gratuites sur FingerTabs.com.

Lorsque je choisi un morceau, je prends garde à ne pas en choisir un trop difficile. Mais je veille aussi à ne pas en choisir un trop facile non plus. Il doit constituer un défis assez grand pour vous faire progresser mais pas trop pour ne pas vous décourager complètement.

Mais juger de cela peut parfois être difficile et l’on peut se tromper dans le choix d’un morceau.

Il arrive que l’on se dise que le morceau est facile et se rendre compte au moment de le travailler qu’il est beaucoup plus difficile que ce que vous croyiez.

Dans ce cas, ce n’est pas grave. Car avant de juger qu’un morceau est trop difficile pour vous lorsque vous doutez, persévérez quand même et n’abandonnez pas trop tôt.

Soyez sûr à 100% que vous ne pourrez pas le jouer.

Il m’est arrivé de passer une semaine entière sur un morceau et me rendre compte qu’il m’était inaccessible pour le moment.

Mais le fait d’avoir essayé par tout les moyens de le jouer pendant une semaine m’a fait progresser dans ma pratique et prendre conscience de mes difficultés.

Une fois votre morceau choisi, travaillez le tous les jours. Même si c’est 30 ou 15 minutes. La régularité prime toujours sur la quantité. Pour aller plus loin sur le sujet de la régularité, vous pouvez consulter l’article 5 habitudes à mettre en place pour progresser à la guitare dans lequel je parle notamment de la courbe d’Ebbinghaus. 

Une fois que vous vous êtes confronté à vos difficultés, vous pouvez établir vos objectifs.

Créer votre plan de travail

Plan de travail

A ce stade, vous devez vous poser les bonnes questions. Quel sont mes frustrations ? Qu’est ce qui concrètement ne me permet pas de jouer ce morceau ?

Si vous bloquez à un moment ou un barré est nécessaire, c’est que vous devez travailler vos barrés. Si c’est un déplacement, un changement d’accord, alors vous devrez privilégier cet autre piste de travail.

Afin de toujours optimiser vos progrès, notez toutes vos difficultés dans un cahier. Cela vous permettra ensuite de créer un plan de travail précis et d’atteindre vos objectifs plus facilement.

A présent, vous pouvez établir vos petits objectifs sur plusieurs sessions en vous aidant de ce que vous avez noté.

Dans chaque session, prendre un temps pour travailler à la réalisation de vos objectifs est très bien. Mais prenez toujours un temps pour vous mettre dans le bain en rejouant brièvement ce que vous avez déjà appris. Et n’oubliez pas d’allouer un temps pour également vous faire plaisir. C’est très important.

Enfin, si possible, prenez 5 minutes pour noter ce que vous travaillerez lors de la session suivante. Même si vous avez déjà établi un programme, les circonstances peuvent changer selon si vous rencontrez de nouvelles difficultés ou au contraire si vous avez des facilités. Cela évitera de gaspiller du temps à chercher quoi travailler la prochaine fois que vous faites votre séance.

Travaillez en détail

Il se peut que vous ayez à faire des exercices un peu rébarbatif pour avancer dans votre apprentissage. Mais pour progresser, il faut toujours prendre le taureau par les cornes

Lors de vos session de guitare, prenez un temps pour travailler en détail. Voici un exemple :

  1. Faire sonner les trois cordes basses de mon accord barré
  2. Ajouter une quatrième corde, une cinquième etc…
  3. Travailler ce moment du morceau qui nécessite le passage d’une note seule à un accord barré. S’exercer au changement de position sans métronome.
  4. Travailler le passage à l’aide d’un métronome
  5. Atteindre les 70 bpm puis les 80 etc…
  6. Jouer l’ensemble de la mesure lentement, puis accélérer

Sachez que plus vous réaliserez un travail de profondeur à chaque session de guitare, plus vous assimilerez rapidement les morceaux que vous apprenez.

En effet, beaucoup des travaux techniques ne sont plus à retravailler autant lorsque vous faites face à une difficulté similaire.

Rejouez ce que vous avez appris

Lorsque vous réussissez à jouer ne serait-ce que le couplet, le refrain ou le riff de votre morceau, ponctuez votre entraînement de fond en jouant l’entièreté du passage de temps en temps.

Cela vous permet de toujours prendre du recul sur ce que vous faites et vous vous ferez plaisir en prime. 

Rien n’est plus réjouissant que d’entendre le fruit de notre travail résonner à nos oreilles.

Risquerais-je de prendre de mauvaises habitudes ?

Il y a toujours un risque de prendre de mauvaises habitudes lorsque l’on apprend seul.

Mais il existe aussi des solutions pour les minimiser au maximum. Vous pourrez les trouver en consultant l’article comment apprendre la guitare seul.

Dites-moi dans les commentaires quels sont vos techniques pour bien vous organiser lors de vos entraînements à la guitare.

Mettez un petit pouce en l’air, commentez et partagez si les informations vous ont été utiles. 😉

Bon jeu à tous et que le fingerstyle-guitare soit avec vous !

Partager l'article
  •  
  •  
  •  

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous êtes libre de recevoir gratuitement le livre "Le Guide Du Fingerstyler Débutant"